Je finirai mon livre demain - Page 3

Un chef d’œuvre ne s'improvise pas.
Il se planifie selon un cahier des charges réaliste.
Antoni Gaudí n'a jamais achevé sa cathédrale.
Mais il ne s'agit pas ici de construire un tel édifice.

Pas de plans millimétrés, pas d'équipes à coordonner, pas de matériaux à importer.
Des notions de construction monumentale ne seraient toutefois pas de trop.
La fabuleuse originalité de la Sagrada Familia nous serait utile.
Comme source d'inspiration, il faudrait ajouter un modèle plus logique comme la Tour Eiffel. Un socle large et un rétrécissement progressif jusqu'au sommet.
Mais j'ai le pressentiment que les deux perspectives architecturales cités, grandioses et reconnues, seraient toujours insuffisantes.

Le contenu de cet essai littéraire ne peut entrer dans une tour, ni une cathédrale, aussi prestigieuses soient-elles. La matière première de mon ouvrage serait constituée d'une infinité de points de vue.

Je voudrais le panorama immense et le zoom ultraprécis, le regard vers le passé et l'ancrage dans le présent, la ligne droite et le zigzag sans règles, je voudrais tous les pays et toutes les langues, toutes les villes, villages, familles et âmes solitaires, croyances collectives et hallucinations nées de la folie d'un seul.

Je voudrais transmettre tout ça.
La structure et le contenu dans un ensemble qui te paraîtra évident, qui réveillera le premier des morts de notre Histoire et qui rayonnera jusqu'à la dernière conscience éveillée.
Reconnaissance officielle et mise au ban.
Dégoût de la foule et amour des masses populaires.
Je crois que j'ai de la fièvre.
Je continuerai demain

Article(s) lié(s): 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.